Le Palmares Des Vins De France

Edition du 07/07/2015
 

CHAMPAGNE DEVAUX

Excellence

Veuve A. DEVAUX

C’est toujours la seule cave coopérative, dirigée notamment par la charmante Marie Gillet, qui accède à cette place de Premier Grand Vin Classé, et c’est bien mérité quand on fait intervenir le rapport qualité-prix-régularité, allié à une présentation soignée et raffinée.


Pour l’histoire, cette maison appartient à la légende du Champagne depuis le XIXe siècle. Fondée en 1846 par les frères Jules et Auguste Devaux, elle fut reprise, après eux, par Mme veuve Auguste Devaux, une de ces Champenoises de caractère qui dirigeaient leur entreprise avec autant d’énergie que de talent. L’impulsion qu’elle donna fut telle qu’à sa mort la Maison Devaux garda tout naturellement le nom de maison Veuve A. Devaux. En 1986, ses descendants, soucieux de perpétuer cette marque prestigieuse, en ont confié la destinée à un grand groupe de producteurs champenois. Aujourd’hui, la maison Veuve A. Devaux, installée dans le cadre magnifique du Domaine de Villeneuve, a renoué avec le faste et la gloire de ses origines. Il n’y a pas de grande Maison de Champagne sans un grand terroir. Chaque cuvée signée Devaux doit l’essentiel de son caractère aux 1 400 ha de vignes situées au cœur de la côte de Bar, et qui produisent l’un des meilleurs Pinot noir de toute l’appellation. Là, dans ce beau paysage de collines et de vallées, 800 vignerons déploient, à longueur d’année, tous leurs efforts, tous leurs soins et un savoir-faire ancestral. “Nous accompagnons tous nos viticulteurs dans leurs pratiques culturales tout au long de l’année, nous explique Patrick Vignez, Directeur Amont, cela concerne la sélection de parcelles de la gamme Devaux. Nous avons une grande connaissance des parcelles et de l’historique des pratiques mais également l’historique du terroir, des sols, de l’exposition, les types de cépages, des clones... Nous avons besoin pour ceci d’outils de traçabilité et avons mis en place des audits de gestion avec un partenariat de la chambre d’Agriculture de l’Aube. Nous avons aussi inventorié des données fixes correspondantes aux pratiques culturales. Les conditions climatiques nous imposent d’être au plus près des viticulteurs et du vignoble, de façon à adapter les interventions, surtout pendant la période végétative. Nous accompagnons nos viticulteurs jusqu’aux vendanges aussi bien pour la maturité que pour l’équilibre sucre-acide. C’est une garantie de qualité, c’est pourquoi nous avions mis en place ces pratiques, il y a une quinzaine d’années. Nous suivons un cahier des charges des pratiques au vignoble, essayons d’obtenir la meilleure qualité possible en optimisant la qualité première, et sélectionnons les parcelles qui donnent les meilleurs raisins. Je dirige l’ensemble de l’approvisionnement de la Maison Devaux. J’ai, autour de moi, des chargés de relations vignobles dont la responsabilité est de conseiller les vignerons, et une équipe technique composée de quatre femmes qui interviennent auprès de nos viticulteurs toute l’année. Nous sommes une douzaine au total. Lorsque les raisins sont mûrs, et en accord avec le Chef de Caves, nous décidons les dates de vendanges. C’est une chaîne qui se met en place entre nos techniciennes , le viticulteur, le centre de pressurage, le Chef de Caves et ses coéquipiers, une gestion de l’accueil des vendanges très coordonnée, afin d’assurer la traçabilité de ces lots de raisins du pressurage à la cuverie. Nous proposons également une pratique alternative à nos viticulteurs, il a fallu remplacer les herbicides par le travail des sols, nous avons ainsi incité nos amis viticulteurs à exercer une nouvelle viticulture, plus respectueuse. C’est une chaîne humaine entre la direction, les équipes techniques, œnologiques et les viticulteurs. Tout est fait pour tirer vers le haut le positionnement de la gamme Devaux et plus particulièrement la sélection Devaux.” “Nos Champagnes de la gamme “Les Classiques” favorisent le Chardonnay poursuit Michel Parizot, Chef de Caves. La vinification profite des mêmes approvisionnements, des raisins récoltés dans la Côte de Bar, de Montgueux, la Côte des Blancs et de la région de Vitry le François. La vinification de la gamme “Les Classiques” s’effectue en cuves Inox. Le vieillissement se fait ensuite trois ans sur lattes, nous recherchons plus la fraîcheur, l’élégance, la dégustation agréable. Pour la gamme “D”, nous faisons des sélections des meilleures parcelles de vieilles vignes, de belle exposition. Ces lots sont vinifiés à part. J’essaye toujours de profiter d’une bonne acidité naturelle des vins qui n’ont pas fait de fermentation malolactiques, les assemblant ensuite avec des vins qui ont fait leur malo, cela permet d’enrichir la palette aromatique et d’apporter aux vins des notes beurrées, des arômes floraux, d’agrumes, une belle fraîcheur. Les vins de réserve de la gamme “D”, qui entrent pour 40% dans l’assemblage, vieillissent systématiquement en fûts de chêne, il y a même une petite partie vinifiée entièrement en fûts de chêne, cela enrichit la complexité aromatique des champagnes Devaux. Pour les Champagnes de la gamme “D”, je poursuis mes investigations concernant la vinification sous bois, tous les détails comptent. Je suis vigilant quant aux origines du bois utilisé pour la fabrication des barriques, des chauffes plus ou moins fortes... J’essaye d’affiner encore plus la vinification sous bois pour obtenir plus de complexité, en privilégiant, par exemple, les hautes futaies de la Champagne-Ardennes, et les chênes de la Montagne de Reims... un travail de fond pour améliorer encore plus la qualité de nos Champagnes. Le temps de vieillissement de la gamme “D” est plus long, cela apporte aussi beaucoup de complexité, de profondeur, d’intensité, même le brut classique, reste 6 ans sur lattes. Le mode de pressurage diffère également, en gamme “D”, ce sont des “cœurs de cuvées”. Seuls les premiers jus sont sélectionnés, ce qui apporte cette belle acidité, la minéralité, une excellente aptitude au vieillissement. En gamme “D”, nous sommes en recherche de lots qui vont se développer, se bonifier au vieillissement. Nous proposons ainsi des Champagnes différents qui conviennent à tous les moments ou événements. J’ai pour habitude et c’est une particularité des Champagnes Devaux, d’assembler les vins avec une partie (20% environ) qui n’a pas fait de fermentation malolactique, je la bloque volontairement. Je trouve que cela apporte de la fraîcheur, élargit la palette aromatique en donnant des notes de fruits frais très agréables. On obtient un peu moins de notes beurrées qui parfois alourdissent les champagnes. Autre particularité de la Maison Devaux, pour l’élaboration du champagne de la gamme “D” Premium, nous sélectionnons des parcelles, nous privilégions les vieilles vignes, les meilleurs terroirs, nous cherchons l’équilibre idéal entre maturité et acidité, pour obtenir donc de la fraîcheur dans nos Champagnes. Nous avons donc répertorié un éventail des meilleures parcelles. Les jus issus de ces parcelles seront vinifiés à part, nous faisons même des cœurs de cuvée pour apporter de la complexité et de la garde. Nous les assemblons ensuite pour obtenir la gamme “D”. Splendide Champagne cuvée D de Devaux Millésime 2006, à la fois d’une grande volupté et très rafraichissante, de bouche tendue, florale, grillée, complexe. “Ce millésime 2006, nous dit Michel Parizot Chef de Caves, est issu à 50% Chardonnay et 50 % Pinot noir. Ce sont des Pinots noirs qui proviennent de la Côte des Bars et des Chardonnays issus de la Côte des Blancs. Il y a 50% des vins qui n’ont pas fait volontairement leur fermentation malolactique. C’est une décision de ma part car les raisins étaient bien mûrs en 2006, il n’y avait pas trop d’acidité et pour rééquilibrer les vins, j’utilise des lots qui n’ont pas fait leur malo pour apporter de la fraîcheur, je préfère le faire de façon naturelle, surtout pour une bouteille qui peut vieillir 10 ans. J’aime beaucoup le 2006, c’est un millésime qui a été un peu oublié et c’est dommage, il arrive derrière 2002 qui était un très beau millésime, viennent ensuite 2008 et 2009 qui sont deux très grands millésimes, surtout le 2008. Ce 2006 est un champagne friand, très agréable, il n’aura peut-être pas le potentiel de vieillissement d’un 2008. C’est un Champagne sur la fraîcheur avec des arômes de grillé, de brioché, un Champagne très chaleureux. En 2006, les Pinots noirs étaient bien mûrs dans notre secteur de la Côte des Bars, nous avons été avantagés par rapport à la Montagne de Reims où la météo a été plus variable qu’ici. Cette belle maturité nous a engagé à faire un Champagne millésimé.” Superbe Ultra D de Devaux, très parfumé, alliant finesse et longueur, aux nuances de pêche et de citronnelle, très rafraîchissant. Dans la lignée, la Grande Réserve brut, à laquelle une dominante de Pinot noir confère puissance et longueur en bouche, le Chardonnay apportant à la fois vivacité et finesse, est très bien dosé, fin et riche à la fois, un grand Champagne qui fleure l’amande, de mousse fine et légère, aux arômes intenses en finale, marqué par la noisette et l’abricot, un vin savoureux, de belle structure, comme ce Blanc de noirs, qui associe élégance et charpente, finesse et densité, avec des senteurs subtiles aux notes de brioche et de fleurs blanches. La cuvée D de Devaux rosé est très élégante, fine et fruitée, au nez dominé par les fleurs fraîches et les petits fruits secs, tout en subtilité aromatique, d’une belle longueur en bouche. Avec seulement 10% de vin rouge, il est très peu coloré, c’est vraiment un rosé d’apéritif, d’une grande fraîcheur avec 47% de Chardonnay, d’une belle vivacité en bouche. La cuvée Millésimée, pur Chardonnay, est dans la lignée, marquée par les fleurs (narcisse, chèvrefeuille), la pomme et le pain grillé, la marque de fabrique du Chardonnay, une cuvée typée, vraiment réussie. Il y a aussi ce Manoir Champagne Devaux : il s’agit d’une maison du XVIIIe siècle veillant sur un parc de 2 ha au bord de la Seine, entourée d’un colombier inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et d’une serre. Ces bâtiments ont été aménagés avec soin et peuvent aujourd’hui accueillir les curieux d’architecture bien sûr, mais aussi et surtout les gourmands et amateurs de Champagne, car ce lieu est avant tout l’ambassadeur de Champagne Devaux. Au-delà de la simple évocation du luxe, de la fête, de l'exclusivité, la Maison a bâti un lieu superbe qui comprend : un show-room ouvert au public pour lui permettre de découvrir le terroir, le produit et son élaboration, le domaine et son patrimoine. Il s'insère dans les circuits de découverte vinicoles, c’est une vitrine représentative de l'économie locale. Il y a une salle de dégustation (dégustations “expérientielles”), une salle de séminaire, une cuisine/salle à manger, les aménagements prévoient 4 suites pour recevoir les clients privilégiés; dans la serre, une partie de la visite possible en accès libre, évoquant les sols, sous-sol, vignes, travail de l'amont; dans le colombier, seconde partie de la visite, avec toutes les étapes de la vinification.

   

CHAMPAGNE DEVAUX

Laurent et Marie Gillet
Domaine de Villeneuve - BP 17
10110 Bar-sur-Seine
Téléphone : 03 25 38 30 65
Télécopie : 03 25 29 73 21
Email : info@champagne-devaux.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT MEDOC
e_medoc.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
LATOUR (Hors Classe)
MOUTON-ROTHSCHILD
GRAND-PUY-LACOSTE
MONTROSE
CLERC-MILON
PICHON-COMTESSE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LAFITE)
(MARGAUX)
BATAILLEY
LÉOVILLE-BARTON
LASCOMBES
CLAUZET
HAUT-MARBUZET



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LYNCH-BAGES*)
MALESCOT-SAINT-EXUPERY*
(PONTET-CANET*)
BEAU SITE
(CALON-SÉGUR*)
FONBADET
LA GALIANE
HAUT-BATAILLEY
TRONQUOY-LALANDE
(GRAND-PUY DUCASSE)
ESTEAU
FONTESTEAU*
HOURTIN DUCASSE*
LE MEYNIEU*
LA PEYRE
AGASSAC
CAMBON LA PELOUSE*
DAVID*
RAUX
TEMPLE DE TOURTEYRON
BROUSTERAS
COUDOT
HENNEBELLE
LESTAGE-DARQUIER*
LOIRAC
LES MOINES*
MOULIN ROUGE
BOIS CARRÉ*
(FOURCAS-HOSTEN*)
GRAVES DE LOIRAC
CROIX
LAGNEAUX*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BEYCHEVELLE*
(BRANE-CANTENAC*)
LAFON-ROCHET*
(TALBOT*)
DESMIRAIL*
FOURCAS-DUPRÉ
MAUCAILLOU
BRIDANE
MAYNE LALANDE*
VILLEGEORGE
HOURBANON
LAMARQUE
PLANTIER ROSE*
PATACHE D'AUX
PETIT BOCQ
SAINT-AHON
TOUR-DU-ROC
DEVISE D'ARDILLEY*
LUSSAN
VITICULTEUR FORT MEDOC*
LE BOURDIEU*
DOYAC*
PANIGON*
POMYS*
REYNATS
SOULEY-SAINTE-CROIX
CARONNE-SAINTE-GEMME
ESCOT*
SENILHAC*
GRANINS-GRAND-POUJEAUX
LES MARCEAUX*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHANTEMERLE*
DOMEYNE
LAMOTHE-CISSAC
TOUR SIEUJAN
TOUR MARCILLANET
SIORAC
LABADIE
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CROIX du TRALE*
DONISSAN*
FAUGEROUX
LARRIVAUX
LE TEMPLE*
SIGOGNAC
SÉRILHAN

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements


 A l'honneur

 Les classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Château de FONTCREUSE


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Une élégante bâtisse dont la construction a été achevée en 1700. En ce début du XVIIIe siècle, la demeure bénéficiait de l’eau courante ce qui était fort rare à l’époque. L’eau provenait de sources souterraines qui alimentaient une galerie creusée sous la colline qui fournissait en eau le Domaine et ses dépendances ce qui a donné son nom au Château. Le Domaine s'étend sur 28 ha sur des terrains argileux, calcaires, caillouteux du crétacé exposés nord-est nord-ouest. La culture de la vigne est traditionnelle : travail du sol, ébourgeonnage au printemps et vendanges en vert en juillet afin de maîtriser les rendements qui dépassent très rarement les 40 hl/ha pour les blancs et 30 hl/ha pour les rouges. Vendanges manuelles. La production annuelle est d'environ 160.000 bouteilles 90.000 en blancs, 50.000 en rosés et 20.000 en rouges “Chez Fontcreuse, nous dit Jean-François Brando, nos clients aiment et veulent retrouver d'année en année les mêmes qualités gustatives, aussi, nos vins sont égaux d'une cuvée sur l'autre et se ressemblent. 2013 : moins structuré que le 2014, la cuvée Fontcreuse est 100% Marsanne. 2014 : plus alcoolisée, la sélection est, comme toujours, à l'image de la maison : drastique. Les Cassis rosés (45 hl/ha) sont fins, fruités : 80% Grenache et 20% Marsanne. Les Cassis blancs (40 hl/ha) : subtils, structurés. Les rouges, où la Syrah est majoritaire, sont denses, prometteurs. En vente en 2015 : les rosés et blancs 2014, quant aux rouges, nous pourrons déguster le millésime 2012.” Formidable Cassis rosé 2013, dont la bouteille est tout aussi élégante, un vin de très belle teinte légère, d’une très grande finesse, où se mêlent la rose et les fruits blancs, de bouche particulièrement fraîche, superbe. Le Cassis blanc, avec cette touche d’acidité alliée à une rondeur agréable, où s’entremêlent des notes persistantes de fruits mûrs et de chèvrefeuille, est un vin tout en harmonie.

Jean-François Brando
Route Pierre-Imbert
13260 Cassis
Téléphone :04 42 01 71 09
Télécopie :04 42 01 32 64
Email : fontcreuse@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateaudefontcreuse
Site personnel : www.fontcreuse.com

Domaine des BOUQUERRIES


Depuis 1935, la famille Sourdais exploite le domaine des Bouquerries. C’est aujourd’hui au tour de Guillaume et Jérôme de pérenniser le développement de ce domaine de 28,5 ha. Les vignes sont enherbées et les contre-bourgeons éliminés afin de maîtriser les rendements. Tout en bouche, le Chinon cuvée Royale 2012, issu de très vieilles vignes plus de 50 ans, élevé 10 à 12 mois en fûts de chêne, est un vin très typé, au nez dominé par les petits fruits noirs (cassis) et les épices, aux tanins soyeux et puissants à la fois, charpenté, parfait sur une épaule d’agneau. Le Chinon cuvée Confidence 2011, de robe profonde d’un beau grenat, développe un nez opulent de fruits rouges (mûre, cerise noire), une attaque volumineuse et soyeuse en bouche, et une belle finale aux arômes persistants, un vin d’excellente évolution, alors que le Chinon Tradition 2013 est plus facile à boire dans sa jeunesse. Le Chinon blanc 2013 est très séduisant, de robe pâle, brillante et limpide, un vin gras, qui associe la fraîcheur à l’élégance, et une jolie complexité aromatique. Goûtez également le rosé Plaisir, avec cette finale poivrée très élégante.

Guillaume et Jérôme Sourdais

37500 Cravant-Les-Coteaux
Téléphone :02 47 93 10 50
Télécopie :02 47 93 41 94
Email : gaecdesbouquerries@wanadoo.fr
Site personnel : http://gaecdesbouquerries.winealley.com

Domaine René CACHEUX et Fils


Au début du siècle dernier, François Blée s’installe à Vosne-Romanée. Son fils Charles, lui succède en augmentant la superficie du domaine. En 1966, l'exploitation se divise entre ses deux filles. Jacqueline Blée, l’une de ses filles, et son époux René Cacheux, créaient le Domaine René Cacheux-Blée. En 2004, après avoir travaillé sur d’autres exploitations vitivinicoles, Gérald, leur fils, leur succède et dirige maintenant le Domaine. Le tout explique ce Vosne-Romanée Premier Cru Les Suchots 2012, toujours très typé, de couleur pourpre, au nez dominé par les fruits rouges à noyau, un vin de bouche dense, de charpente fine et puissante à la fois, d’une longue finale avec des nuances mûres et complexes de fruits rouges, de sous-bois et de réglisse. Le 2011 développe des tanins fermes et bien équilibrés, corsé, aux notes de cuir et de cassis mûr, un vin de belle structure, ferme, de très bonne garde. Dans la lignée, le Chambolle-Musigny 2012, complexe et riche, souple et charnu à la fois, un vin bien typé comme il se doit, avec des notes de pruneau et de truffe, de bouche pleine. Le 2011, corsé, d’une belle robe pourpre, un vin dense, avec des tanins puissants mais bien mûrs, au nez subtil où dominent les fruits cuits et la violette.

René et Gérald Cacheux
28, rue de la Grand-Velle
21700 Vosne-Romanée
Téléphone :03 80 61 28 72 et 06 98 10 47 90
Email : gerald.cacheux@free.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine-cacheux
Site personnel : www.domaine-cacheux.com

CHAMPAGNE LIONNEL CARREAU


Transmis de père en fils depuis de nombreuses générations, le vignoble de Lionel Carreau est situé à Celles sur Ource au cœur de la Côte des Bar en Champagne. Les parcelles sont plantées en majorité de Pinot Noir et Lionel a fait le choix judicieux de planter des Chardonnay et conserver les Pinots Blancs Vrais de ses grands-parents pour réaliser des Champagnes d’assemblage qui vous séduiront… La famille Carreau est présente à Celles sur Ource depuis 1543, époque à laquelle notre lointain ancêtre était vigneron déjà à l’abbaye de Mores. Le patrimoine viticole est resté dans la famille et des générations de vignerons se sont succédées en Parmaille, Val de la Porte, Bondonnot, Bochaut… noms chantant les futures créations de Lionel. Il perpétue, respecte et transmet la tradition reçue de son père et de ses grands-parents à ses trois filles souvent associées à son travail par le biais de sa propre marque qu’il a créée il y une dizaine d’années. La cave est ce lieu intime où résonnent parfois les secrets d’autrefois. Lionel et son père palabrent des heures durant pour donner ce qui fera les futures cuvées et pérenniser leur style. Tradition ne veut pas dire immobilisme, Lionel est toujours à l’écoute du progrès. Il a le souci de travailler ses vignes dans le respect des aléas de la nature toujours au bénéfice d’une viticulture raisonnée. Limiter les traitements qu’aux seuls besoins de la vigne, travailler mécaniquement la terre en supprimant les herbicides et insecticides. Vous pourrez découvrir le brut Tradition Blanc de noirs, un Champagne avec du caractère, et comme unique cépage le Pinot Noir, pour un apéritif des plus agréables, avec sa belle robe doré, son nez frais et ses arômes de pain brioché et fruits secs, un Champagne rafraîchissant pour de festifs moments. La cuvée Réserve, née de l’assemblage Pinot Noir et Chardonnay. Le temps est laissé au vin sur lie de s’épanouir en cave pour un résultat à la hauteur de l’attente. Les bulles sont fines et délicates, la dégustation apporte un bouquet riche et subtil où se retrouvent la puissance du Pinot Noir et la finesse du Chardonnay. Une manière originale de l’associer, outre l’apéritif : un vieux parmesan ou un petit chèvre très sec vous surprendra. Le Rosé avec sa robe corail dans un flacon transparent, est issu du seul Pinot Noir, avec des arômes exclusifs de fruits à déguster à chaque instant. La cuvée Préembulles, cépages Pinot Noir, Chardonnay et Pinot Blanc en Tête de Cuvée pour un préambule à ces moments rares que nous n’oublions jamais. De son flacon couleur ambrée à la flute transparente, vous découvrez une robe délicatement bordée de dentelle de bulles fines. Au nez : les senteurs de pêche et mirabelle associées. Une suite en bouche des plus fraîches au respect des arômes déjà pressentis s’y mêlant le tilleul. Un juste dosage pour accompagner une suite de verrines aux crustacées, des fruits de mer ou simplement pour une divine soirée.


10, rue du Ruisselot
10110 Celles-sur-Ource
Téléphone :03 25 38 57 27
Télécopie :03 25 38 46 08
Email : champagne-lionel-carreau@vinsdusiecle.com
Site : champagne-lionel-carreau
Site personnel : www.champagne-lionel-carreau.com


> Nos dégustations de la semaine

Château TROTTE VIEILLE


Au sommet, naturellement. On fait remonter l'origine de son nom à une vieille dame qui habitait cette maison il y a plusieurs centaines d'années. La légende veut qu'à proximité du château, au croisement de ses routes se trouvait un arrêt de diligence, et chaque fois qu'un attelage s'arrêtait, la vieille dame descendait en trottinant pour aller aux nouvelles d'où le nom Trotte Vieille.
Le Second Vin du Château fût créé en 2002 sous le nom de La Vieille Dame de Trotte Vieille. Un vieux parchemin en Gascon datant du XVe siècle atteste déjà de l'utilisation de ce nom. Fait exceptionnel, il existe encore une pièce de vigne datant d'avant le phylloxéra.
Formidable Saint-Émilion 1er GCC 2011, avec une belle matière, un vin qui allie charpente et finesse, avec des senteurs de cuir et d’épices, aux tanins savoureux, où dominent les fruits mûrs et les sous-bois au palais, de bouche flatteuse et riche à la fois. Superbe 2010, riche en couleur, au nez complexe de fruits rouges à noyau et de fumé, aux tanins présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Dans la lignée, ce très beau 2009, avec des tanins mûrs et fermes à la fois, qui se révèle complexe au nez comme en bouche, dominé par les fruits macérés et l’humus, un vin ample et flatteur, de belle garde.
Superbe 2008, tout en couleur et en matière, au nez délicat, avec ces notes très persistantes de fumé, de mûre et d’épices, chaleureux, de grande évolution. Savoureux 2007, au nez puissant et subtil à la fois, aux notes de cuir et de mûre, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue et séduisante dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin typé, que l’on appréciera sur un foie gras aux figues en feuille de brick. Le 2006, vraiment remarquable, avec des notes de cassis, de poivre et de sous-bois, aux tanins riches, d’un bon équilibre, allie une charpente réelle à un joli fondu aux papilles, de garde. Le 2005 est un bel exemple des grands vins de terroir (le sien se situe sur un rocher avec seulement 30 cm de terre), de couleur pourpre, racé, un beau vin concentré, au nez intense, tout en nuances aromatiques (fraise, cerise, myrtille), où dominent la réglisse et les épices, de bouche riche, un vin où toute la puissance de ce très grand millésime joue à plein, de garde. Même propriétaire que le Château Batailley (voir Pauillac) et le Pomerol Domaine de l’Église.

Famille Castéja

Domaine CHAMPEAU


Au sommet. Troisième génération de vignerons pour ce domaine de 15 ha en Sauvignon et 1,5 ha en Chasselas. C’est le grand-père paternel Léon Champeau qui commença l’exploitation en 1942, suivi par ses fils René et Christian, et aujourd’hui, ce sont Franck et Guy Champeau, les deux cousins associés, qui s’occupent du Domaine.
“Nos sols sont travaillés de plus en plus par binage pour limiter l’utilisation de désherbant, précise-t-on, la fumure utilisée provient des fermes voisines. Nous pratiquons depuis plusieurs années une protection phytosanitaire raisonnée, pour le respect de la faune et de nos terroirs. La vinification se fait en cuves inox, la fermentation à température contrôlée, interviennent ensuite le soutirage puis le collage suivi du remontage des lies fines, afin de donner de la rondeur et complexe aromatique.”
Remarquable Pouilly-Fumé Silex 2012, qui a largement mérité sa médaille d’Or au concours de Mâcon 2013, très caractéristique de son terroir argilo-siliceux composé de Silex rouges, issu des parcelles situées au point culminant de l’appellation. un vin  tout en nuances, au nez de fleurs, de belle robe, typé et aromatique, épicé avec des arômes d’agrumes et de fleurs blanches, de belle robe paille, de bouche harmonieuse, mêle souplesse et vivacité (un vrai cadeau pour 11 €). Le Pouilly-Fumé cuvée Vieilles Vignes 2012, élevé en barriques, très marqué par ce sol de Silex (pur Silex, sur sols argilo-calcaires, argile à Silex, calcaire), a des arômes d’agrumes, un vin complexe et rond, remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches et raisin frais), vivace et très plaisant, très bien vinifié (12,30 €). Excellent Pouilly-Fumé 2012 (sol argilo-calcaire, argile à Silex, calcaire portlandien), riche en bouquet, très harmonieux, aux notes de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue avec d’agréables notes d’agrumes, à déboucher sur des crustacés ou des gambas sautées au gingembre (7,50 €). Goûtez le Pouilly-sur-Loire, pur Chasselas, un vin très floral, très agréable, de bouche fraîche et d’une finale vive, tout en séduction, que l’on appréciera avec des filets de sardines panés.

Franck et Guy Champeau

Domaine BEAUVALCINTE


Au sommet. Un Domaine de 8 ha. Travail du sol, désherbage mécanique, traitement phytosanitaire à base de cuivre et de soufre selon le cahier des charges de l’agriculture biologique depuis 2001. Le vignoble est exposé plein sud, sur des terres argilo-calcaire. Les plus anciennes vignes ont été plantées par leur bisaïeul il y a 80 ans, les plus jeunes, il y a 10 ans. L’âge moyen est de 35 ans.
Beau Beaumes-de-Venise rouge cuvée les Trois Amours 2012, de belle robe grenat, généreux, aux arômes de griotte et d'épices, charpenté, aux tanins équilibrés, savoureux et denses, un vin légèrement poivré au palais. Le CDR blanc cuvée Mon Trésor 2013, Viognier, tout en fraîcheur aromatique, au nez subtil, d'une jolie persistance, est un vin intense, parfumé et franc. Le Beaumes-de-Venise rouge Fine Fleur 2012, de robe pourpre, où dominent les fruits cuits et les sous-bois, mêle structure et rondeur en bouche. Tout aussi réussie, cette nouvelle cuvée, le Beaumes-de-Venise Monts et Merveilles rouge 2011, corsée et classique, au nez dominé par les petits fruits rouges (groseille, fraise des bois), de bouche complexe (prune, réglisse), d'une belle intensité, avec des tanins veloutés mais denses. Gîte sur place.

Sylvie et Bernard Mendez

> Les précédentes éditions

Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012

 



Domaine de la CHAISE


Alain THIÉNOT


Château FONTBONNE


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Michel et Xavier MILLION-ROUSSEAU


Domaine de SARRY


Gérard TREMBLAY


Château LAFLEUR du ROY


Château La CROIX DAVIDS


Château de BEAUPRÉ


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


Domaine du GRANIT DORÉ


Domaine BERTRAND-BERGÉ


LOMBARD et Cie


Château de VALOIS


BOUVET-LADUBAY


Domaine CAMAÏSSETTE


Château Le Destrier


Frédéric ESMONIN


Château VAISINERIE


Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE


Guy LARMANDIER



CLOS SAINT-PIERRE


DOMAINE DE LAUBERTRIE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE DE BELLEVUE


EARL GUY MALBETE


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales