Le Palmares Des Vins De France

Edition du 13/06/2017
 

Château LESPAULT-MARTILLAC

Rare

Château LESPAULT-MARTILLAC


Ici, tout comme à Chevalier, le vignoble, avec ses huit hectares d’un seul tenant dont un de blanc, est traité comme un jardin… Désherbants et engrais chimiques sont proscrits. Les sols, labourés, sont exclusivement enrichis de compost végétal et la protection du vignoble est assurée par des méthodes biologiques comme la « confusion sexuelle » pour lutter contre le ver de la grappe. Nous procédons à une gestion parcellaire très affinée, qui permet de prendre en compte les plus intimes variations du terroir ainsi que les données climatiques propres au millésime. Nous apportons ainsi à la récolte la plus-value d’une grande précision, notamment dans les millésimes difficiles, approche qui, je crois pouvoir l'affirmer, n'est nulle part aussi poussée que sur nos domaines. La nouvelle structure du chai, nous l’avons conçue pour prodiguer au vin de Lespault-Martillac le traitement réservé aux plus grands crus de Bordeaux. Le potentiel du terroir le méritait! Notamment, afin de prendre en compte avec précision la gestion parcellaire du vignoble, nous avons mis en place une batterie de petites cuves de 60 et 80 hectolitres, dont le remplissage s’effectue par gravité. Le processus d’extraction s’inspire largement des grands principes qui sont les nôtres : précision de l’approche et des gestes, respect de la pureté du fruit, extraction mesurée à l’aune du millésime… A Lespault-Martillac, désormais, tout comme à Chevalier, les phases de vinification du vin blanc se déroulent exclusivement en barriques et l’élevage, sur lies, est assorti de bâtonnages réguliers. Concernant le vin rouge, notre priorité est de préserver la parfaite intégrité du fruit et notamment de la peau, facteur de qualité de la trame tannique. Remontages et pigeages sont faits manuellement. Je précise que le vin rouge, lui aussi, est élevé sur lies pendant les premiers mois...” On se fait donc plaisir avec ce Pessac-Léognan blanc 2013, 80% Sauvignon blanc, 20 % Sémillon, aux accents de lis et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction.  Le Pessac-Léognan rouge 2013, 60% Merlot, 22% Cabernet-Sauvignon, 13% Petit Verdot, 5% Malbec, harmonieux, gras, au bouquet subtil, aux notes de sous-bois et de fruits rouges cuits, développe une bouche intense, où la mûre s’associe à la framboise bien mûre, un vin à ouvrir sur des mets épicés.

   

Château LESPAULT-MARTILLAC

Propriétaire : Famille Jean-Claude Bolleau Administrateur Gérant : Olivier Berna
5, impasse de Domy
33650 Martillac
Téléphone : 05 56 64 16 16
Télécopie : 05 56 64 18 18
Email : olivierbernard@lespault-martillac.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE BLANCS
e_val_de_loire_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR

VOUVRAY
Clos MAURICE
MONCONTOUR
ROCHETTES (A)
AUBERT (V)
LA GUILLOTERIE (S)
LA PALEINE (S)
GAUTERIE (A)
LA VARIERE (S)
CAPITAINE (V)
GAUTIER
GONORDERIE
ROCHEVILLE (S)
VIEUX PRESSOIR
Clos de L'ÉPINAY (V)
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY


SAUTEREAU (S)
André DEZAT (S)
GITTON (S)
NATTER (S)
Daniel REVERDY (S)
CREZANCY (S)
SARRY (S)
BAUDIN (PF)
CHASSEIGNES (S)
CLEF DU RECIT
DAGUENEAU (S)
ERMITAGE (MS)
Pierre MARTIN (S)
BARILLOT (PF)
BLANCHET (PF)
CAVES POUILLY (PF)
LANDRAT-GUYOLLOT (PF)
PABIOT (PF)
J.-M. ROGER (S)
PETIT (PF)
COTTAT (S)
LOUIS (S)
PICARD (S)
Thierry VERON (S)
CHAMPEAU (PF)
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
BOUQUERRIES (Ch)
GOURON
CHAISE (T)
COMMANDERIE (Q)
CHARBONNIER (T)
MANDARD (T)
RENAUDIE (T)
TROTEREAU (Q)
MONTIGNY (T)
LECOMTE
MOELLEUX
AUBERT (V)
LA VARIÈRE (B)
GODINEAU (B)
DANSAULT
L'ÉTÉ (CL)
ROCHETTES (CL)
HAUT PERRAYS (CL)
CHÂTEAU
CREMANTS

Clos MAURICE
L'ETE
TARGE
PETITE CHAPELLE
BEAUREGARD
BOUVET (S)
MUSCADET
AUTRES
MORILLEAU
POIRON-DABIN
BIDEAU-GIRAUD
DURANDIÈRE
ELGET
PLESSIS GLAIN
TOPAZE
COING SAINT-FIACRE
TOURLAUDIÈRE
HAUTE NOELLES
R de la GRANGE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
GAUDRELLE (V)*
FOSSE SÈCHE (S)
PASSAVANT
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
(A. ROBLIN (S))
FOUASSIER (S)*
FOURNIER (S)
GRALL (S)*
MILLET (S)
THIROT-FOURNIER (S)
VATTAN (S)*
TEILLER (MS)
(BONNARD (PF))
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX

(LEBLOIS (M)*)
GAUTHIER-LHOMME (V)
FONTAINERIE (V)
CREMANTS
PETIT CLOCHER*
AMANDIERS (S)
MUSCADET
AUTRES
COGNETTES*
ESPÈRANCE*
GARNIERE*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU
SAUMUR
VOUVRAY
SANCERRE
POUILLY-FUME
MENETOU SALON
QUINCY
(CR.-ST-LAURENT (S))
TOURAINE CHINON
QUINCY RUEILLY
MOELLEUX
CREMANTS
MUSCADET
AUTRES

> Nos coups de cœur de la semaine

Château GARREAU


Carole Garreau, son père et son mari, ont repris en 2006 la propriété familiale (depuis 1919), auparavant tenue par son oncle. Ils sont passionnés et maîtrisent l’ensemble du processus, de la vigne à l’élevage de leurs Armagnacs dans un chai souterrain unique en son genre.  A noter, une nouvelle Blanche d’Armagnac, 100% Baco, à partir de mars 2017. Ils élèvent ce grand Armagnac cuvée Royale, où l’on retrouve alors des arômes doux et délicats comme la figue mûre et les épices, qui développe une bouche puissante et chaude, d’une grande finale avec des nuances de fruits exotiques, que l’on a raison de suggérer sur un foie gras, un Roquefort ou du chocolat... Beau Bas Armagnac XO 15 Ans, 80% Baco, Ugni blanc et Folle blanche, qui fleure bon l’abricot, de bouche pleine, avec une finale de pruneau macéré bien typique. Exceptionnel Bas Armagnac Millésime 1985, 40%, médaille de Bronze Paris 2009, marqué par ces connotations de rancio, d’épices et de fruits cuits, avec, en bouche, des nuances de moka et de caramel très délicates. Goûtez le Bas Armagne Hors d’Âge, au nez voluptueux où se décèlent les agrumes confits, la cannelle et la datte, de bouche dense, superbe comme cet Armagnac Extra Cuvée du Siècle, issu d’un assemblage d’années entre 15 et 30 ans. On se fait encore plaisir avec le Floc de Gascogne blanc, 30% d’Armagnac et 70% de moûts de raisons blancs, idéal sur une dacquoise aux noix ou des pamplemousses en gelée de thé, quand au Floc de Gascogne rosé, qui sent les fruits compotés, il s’associera avec des pruneaux marinés aux épices ou une fougasse. 

Carole Garreau

40240 La Bastide d'Armagnac
Téléphone :05 58 44 84 35
Email : chateau.garreau@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-garreau.fr

EGROT et Filles


Elisabeth, l’indépendante, et Jean-Marie, l’homme de la vigne, ont décidé d’unir leurs vies déjà, leurs terroirs ensuite et aujourd’hui de fonder une maison de Champagne à leur image, jeune, novatrice et inspirée de leurs expériences complémentaires. L’âge moyen des plants classés en Premier et Grand Cru est de 35 ans. Jean-Marie veille à l’équilibre entre jeunes et vieilles vignes comme à la répartition entre les cépages, Pinot noir et Chardonnay. Pour lui, la qualité est un travail de chaque instant et cet état d’esprit le met dans la perspective de la démarche HVE – Haute valeur environnementale - attribuée par le Ministère de l’Agriculture et soutenue par les Vignerons Indépendants de France. Pour Elisabeth Egrot, la même gamme que l'an dernier sera vendue en 2017, l'Extra Brut et le Millésime 2009. “Le 2016 a qualitativement tout ce qu'il faut et quantitativement également, c'est le millésime d'une bonne année.” Beau Champagne Extra brut, 70% Pinot noir et 30% Chardonnay, une cuvée très fine, d’une grande fraîcheur, avec des notes d’agrumes bien typiques, de bouche délicate, de mousse persistante et légère. Le Champagne Millésime 2009, 70% Pinot noir et 30% Chardonnay, a un nez complexe, une jolie mousse, et développe des notes de noisette et de miel, d’une belle persistance, de bouche vineuse aux nuances crémeuses et subtiles, à prévoir avec un feuilleté de blanc de turbot ou une lotte et langoustines à l'américaine.

Elisabeth Egrot
6, rue Anatole France
51160 Aÿ
Téléphone :09 82 51 50 50
Email : elisabeth@champagne-egrot.com
Site personnel : www.champagne-egrot.com

Château BOUTILLON


“J’ai repris le projet passionnant de mon grand-père Louis Filippi qui a créé cette propriété dans les années 1960, nous raconte Anne-Sophie Gillet. Nous avons sorti deux nouvelles étiquettes, une, pour le Bordeaux Supérieur élevé en fûts de chêne, où l’on retrouve le blason du château et, sur l’autre étiquette, celle du Bordeaux élevé en cuve Inox, une stylisation du château. J’ai apposé sur les deux étiquettes une maxime que j’ai retrouvée sur les bouteilles produites par mon grand-père en 1970, “versez doucement, c’est là l’authenticité”. Le 2015 est un très beau millésime, ce qui nous a permis de sortir la cuvée Luigi 100% Merlot élevée en fûts neufs. En 2016, comme beaucoup, nous avons craint la sécheresse. Grâce à l’excellent état sanitaire des vignes, nous avons pu attendre la maturité parfaite des raisins, notamment les Cabernets et les Cabernets francs. Ce n’est pas tous les ans que nous rentrons d’aussi beaux Cabernets francs, et cela mérite d’être signalé ! Le Merlot s’épanouit particulièrement bien sur notre terroir et nous avons la chance de posséder de vieilles vignes. Je n’ai pas produit de 2013 car c’est l’année où j’ai récupéré la propriété. Le 2014 est un vin assez puissant, avec toutefois, la rondeur habituelle de nos Merlots qui sont majoritaires dans l’assemblage. C’est la première année où j’ai vinifié cette fameuse cuvée Luigi. Les 2014 et 2016 seront des vins de garde. Depuis que je suis arrivée, j’ai eu beaucoup de chance de produire trois grands millésimes de suite. Nous avons obtenu la certification Terra Vitis, c’est une démarche écologique qui me tenait à cœur. Pour la vendange 2016, nous avons aussi investi dans un pressoir vertical “à l’ancienne”, c’est un petit pressoir italien qui nous a permis de vraiment gagner en qualité pour les vins de presse. Le raisin est moins écrasé, cela donne plus de finesse aux vins.” Vous allez aimer son superbe Bordeaux Supérieur Prestige 2014, avec création d’une nouvelle étiquette “Luigi” en hommage à son grand-père, étiquette noire et or, très élégante, élevé en fûts de chêne, un vin dominé par des notes de cerise et de fraise des bois cuite, finement tannique, qui allie une charpente réelle à une jolie souplesse, de bonne garde. Le 2012, aux tanins fermes et soyeux à la fois, de bouche pleine et riche, aux nuances de fruits des bois, d’épices et de cuir, puissant et savoureux. Le Bordeaux Supérieur cuvée Traditionnelle 2014, pur Merlot, d’un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d’humus et de petits fruits noirs bien mûrs, est tout en rondeur. Le Bordeaux rouge 2015 est bien charnu, coloré, ample et souple à la fois, de bonne base tannique, au nez concentré où dominent la violette et le cassis, tout en nuances.

Anne-Sophie Gillet

33540 Mesterrieux
Téléphone :05 56 71 41 47 et 07 81 31 64 95
Télécopie :05 56 71 32 21
Email : contact@chateau-boutillon.fr
Site personnel : www.chateau-de-boutillon.fr

CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


Michel Jeaunaux commence le métier de vigneron, en 1965. A cette date, le raisin est apporté à la coopérative du village. En 1973, il se marie avec Marie-Claude, et ils installent le premier pressoir (traditionnel) de la maison. Commencent alors les premières vinifications. Depuis, la cuverie et la cave ont été construites. En 1999, Cyril, leur fils, les rejoint, et en 2003, un deuxième pressoir traditionnel est installé. De 500 bouteilles produites au départ, la maison s’applique désormais à vinifier environ 45000 flacons. La démarche reste fidèle à une viticulture durable : travail des sols, enherbement, vinifications en cuves mais aussi en fûts de chêne. Les vinifications s’effectuent en cuves (inox et émail) ou bien en fûts de chêne pour les trois cépages. Les fermentations alcooliques démarrent spontanément ou bien après ensemencement levurien. La fermentation malo-lactique, toujours effectuée jusqu’à maintenant, devrait ne plus devenir systématique à l’avenir pour conserver davantage de tension et de minéralité sur nos vins de base. Les cuvées patientent ensuite entre 2 et 7 ans en cave. Enfin, toujours dans la recherche de la minéralité et du naturel, les dosages sont modérés pour laisser au vin la possibilité de s’exprimer pleinement. Le Champagne Extra brut Les Grands Nots millésimé 2003, issu d’un assemblage de têtes des cuvées non filtrées de Chardonnay, Pinot noir et Pinot meunier à parts égales, une cuvée vinifiée et élevée en fûts de chêne, est ample et parfumé, au nez subtil où se développent des arômes d’agrumes et de petites fleurs, tout en bouche persistante et fine, de robe jaune or. Excellent brut rosé de Saignée, contrairement au rosé classique d’assemblage, cette cuvée résulte d’une subtile et brève macération des raisins rouges, élaborée exclusivement à partir de Pinot meunier et de la seule vendange 2006, un Champagne tout en finesse, de bouche fine, aux arômes de fruits frais et de rose, d’une longue finale parfumée. Le Champagne brut Prestige, Chardonnay majoritaire (80%), complété par du Pinot noir, est dense, alliant finesse et structure, d’un jaune brillant, aux connotations de fleurs et d’épices.

Cyril Jeaunaux
1, rue de Bannay
51270 Talus-Saint-Prix
Téléphone :03 26 52 80 73
Télécopie :03 26 51 63 78
Email : champagne-jr@vinsdusiecle.com
Site : champagne-jr
Site personnel : www.champagne-jr.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de VERQUIÈRE


Le Sablet CDR-Villages rouge 2011 (60% Grenache, 20% Syrah, 5% Cinsault et 15% Mourvèdre), issu d'un terroir argilo-calcaire et caillouteux (vendanges manuelles et vieillissement en foudres de chêne), est bien élevé, au nez de cerise confite et d'épices, très corsé, charnu, très savoureux, aux nuances subtiles d'humus, de mûre et de poivre en bouche. Excellent Vacqueyras 2011, Grenache, Syrah et Cinsault, classique, de robe intense, très parfumé (petits fruits rouges à noyau frais, humus…), avec des nuances de fruits cuits.

Romain et Thibaut Chamfort

Château La MOULINE


Jusqu’en février 1920, le Vicomte de Courcelles vivait avec sa famille sur le Domaine de La Mouline. C’est ensuite Ismaël Lasserre qui devint l’heureux propriétaire de ce domaine d’une superficie de 4 hectares 70 ares et 37 centiares. Il l’exploitera jusqu’à son décès. Son fils André, assurera la succession et reprendra l’exploitation dans les années 40. Puis, sa fille Madeleine Lasserre, épouse de Jean Coubris en héritera dans les années 60, et ensemble, ils en assumeront la responsabilité jusqu’au 19 mars 1981.

Et c’est avec passion que leur enfant Jean-Louis Coubris accompagné de ses fils Jean-Christophe et Cédric, assure la vinification pour perpétuer la tradition familiale. Ils travaillent ensemble au développement de la propriété pendant les décennies 80 et 90. A ce jour, Cédric Coubris, continue l’exploitation de 22 hectares de vignes sur les 25 hectares de superficie de la propriété, avec ses deux filles Lucie et Julie.

"2015 et 2016 sont deux millésimes exceptionnels qui rejoignent pour notre plus grand plaisir les 2009 et 2010", nous explique Cédric Coubris. "Après 2013 et 2014, très faible en volume mais avec une jolie qualité, nous avons la qualité et la quantité. Nous nous sommes même octroyés le luxe de vendanger les 4 cépages de la propriété en 4 temps. Les Merlots puis une première interruption avant de reprendre sur les Cabernets Sauvignon, idem pour les Cabernets francs et en fin les Petits Verdots."

En attendant, vous pourrez découvrir ce Moulis-en-Médoc Cru Bourgeois 2012, élevé en barriques pendant 18 mois environ, médaille d’Argent Paris 2014, aux notes persistantes de sous-bois et de mûre, un vin qui allie structure et souplesse, aux tanins denses, qui se goûte remarquablement, parfait sur un lièvre ou de l’agneau (16 €).

Cédric Coubris - SAS Coubris JLC

Eugène RALLE


Même propriétaires que Pierre Arnould. Tradition, qualité et famille sont les trois principales valeurs de ces deux Maisons. En effet, le Champagne Eugène Ralle fût créé en 1925 par le grand-père, qui transmis tout son savoir-faire et sa passion à son petit-fils Pierre Arnould, qui créa sa propre marque en 1955.
Exceptionnel Champagne Millésime 2008, tout en saveurs, tout en bouche (connotations de petits fruits macérés, d’épices...), au nez subtil, de bouche pleine, d’une jolie persistance.
La cuvée E.R. Tête de Cuvée est un grand Champagne dense et raffiné, très fin, qui sent le tilleul et la pêche blanche, alliant distinction et charpente, intense et vif, harmonieux, ample et parfumé au palais, aux notes d’agrumes typiques en finale. Le brut Grand Cru Réserve (75% Pinot Noir et 25% Chardonnay, dosage liqueur 1%), très bien dosé, aux notes de fleurs et de fruits (abricot, pêche), très élégant, de belle robe, classique et intense, d’une grande harmonie au palais, une cuvée très charpentée mais très fine. Très savoureux Champagne rosé, pur Pinot Noir, aux notes de fruits frais (fraise, mûre) et de violette, qui mêle saveur et distinction.

Nathalie Arnould

> Les précédentes éditions

Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015

 




DOMAINE DE ROSIERS


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE PIERRE MAREY ET FILS


HENRY NATTER


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE TROTEREAU


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales